jeudi 2 janvier 2014

Bye Bye 2013 : La revanche des machos

Beau Bye Bye de marde encore cette année.

Mais outre la platitude des blagues et l'omniprésence des parodies d'émissions poches ainsi que la quasi-absence de références à l'actualité en dehors des petites frontières québécoises...

Il fallait que cette macho-ligue composée entre autres de Cloutier, Morissette, Mercier et Paquin s'en prennent aux femmes.

Ridiculisant Miley Cirus comme si elle représentait à elle seule tous les problèmes d'hypersexualisation et comme si elle était tout à fait libre d'agir et qu'elle ne vivait pas dans une société macho qui marchandise le corps des femmes, comme si personne d'autre qu'elle-même n'avait imaginé, écrit et mis en scène son vidéo clip, comme si elle était la seule à la barre de sa carrière et la seule à bénéficier des profits que sa musique engrange... non mais! Faut-il être de mauvaise foi pour mettre les problèmes que vivent les femmes sur le dos de l'une de celles-ci tandis qu'on multiplie les propos machos dont se nourrit la société patriarcale?

Voilà que Paquin se graisse la couenne en reprenant le clip de la très pro-viol chanson "Blurred Lines" (en version féministe ici) qui chante gaiement qu'on est des bonnes filles et que les gars savent qu'on veut ça, brouillant la notion de CONSENTEMENT nécessaire à tout acte relationnel égalitaire entre deux (ou plus) personnes, tout en montrant des femmes semi-nues dans des attitudes passives, séductrices et soumises et des hommes dominants qui les agresse avec leur attitude, leurs comportements dont la fameuse seringue géante (beau symbole phallique) et la boucane de cigarette soufflée au visage (sans compter que le chanteur a adoré dégrader les femmes, a-t-il dit).

Faisant ainsi apparaître encore et encore des femmes seins nus entourées d'hommes habillés (sauf un en torse?), Paquin et sa macho-ligue en profitent pour se moquer des FEMEN comme si les femmes qui se servaient de leur corps pour montrer comment la société réagit devant des seins de femmes étaient de complètes écervelées. Les FEMEN ont pourtant bien expliquer leur programme politique : provoquer la société patriarcale pour la forcer à se dévoiler et à montrer au grand jour sa force répressive, sa violence et sa misogynie. On peut dire, suivant un texte vieux-mononcle-agresseur-dégueu de Beaudry, que ça a bien réussi! Et la reprise du clip avec la ridiculisation des FEMEN (ce qui est l'objet unique de la reprise) montre bien comment la réaction de répression peut être forte si on prend la peine, dans une revue annuelle humoristique, de dénigrer les luttes féministes dès lors que des femmes montrent leur torse (tandis qu'on voit des hommes en torse pendant tout l'été sans en faire un plat!). Double standard, double discours.

C'est un peu la voix de la société patriarcale qui parle à travers le Bye Bye pour rappeler aux femmes que leur corps ne leur appartient pas, que tout ce qu'elles feront avec sera interprété comme des actes de séduction donnant des droits d'accès sexuel aux hommes, que toute lutte est vaine, que le torse des femmes est éminemment sexuel tandis que le corps des hommes est neutre et qu'il leur appartient en propre, que Paquin a le droit de répéter les actes misogynes sans conséquences, qu'un clip pro-viol n'est même pas reconnu comme tel et qu'on le reprend gentiment en riant de ce sexisme soi-disant ironique et que, finalement, c'est Miley Cirus (les femmes pas-fines, les puttes) qui est responsable de tous les problèmes des femmes : de l'hypersexualisation, de l'objectivation et de la marchandisation du corps des femmes et des filles.

Quand on regarde ça, on se dit que ce sont les FEMEN qui ont raison : macho-ligue du Bye Bye, DÉCALISSE!

Hey, un gros bravo à cette belle bande de caves qui trouvent que ce qu'ils ont envie de faire pour terminer l'année, c'est de dénigrer les luttes féministes (sans les comprendre, sans aucune analyse, au moins s'ils avaient regardé le contenu d'infoman juste avant...), d'objectiver le corps des femmes et de mettre les problèmes des femmes sur le dos de l'une de celles-ci... réintégrant ainsi les discours et gestes contestataires et subversifs dans des discours consensuels plein de clichés et de violence envers les femmes et les filles. Wonder Bravo gang!

Mon souhait pour 2014 : un Bye Bye plein d'humour grinçant qui ne dessert plus les consensus oppressants de l'Homme Blanc Hétéro Occidental, un Bye Bye qui écorche les classes privilégiées (ben oui, on aurait pu parler de Desmarais et de tous ses ami-e-s), qui déboulonne les idées reçues, qui s'attaque aux préjugés et aux consensus mous du Québécois de souche.

Pas un Bye Bye complaisant qui légitime la domination des uns sur tous les Autres, qui fait que les dominants se moquent des dominé-e-s et qui se graissent dans les préjugés, clichés et idées reçues.

Bien sûr, remarquez comme on a été politiquement correct : on n'a pas écorché les gays ni les Arabes... mais les femmes, qu'est-ce qu'on s'en crisse de les dominer! Le sexisme est AUSSI inacceptable que l'hétérosexisme et le racisme ou tout autre forme d'oppression contre un groupe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire